Your message has been sent, you will be contacted soon
Site de Claude Bartolone

Call Me Now!

Fermer
Accueil » Actualité » Sarkozy et les partenaires sociaux: lécher, lâcher, lyncher

Sarkozy et les partenaires sociaux: lécher, lâcher, lyncher

Ce matin, M. Sarkozy a pris à partie la CFDT en accusant ses représentants d’avoir trahi la confiance des salariés de Florange et d’avoir essayé de vandaliser son siège de campagne. Une fois de plus, ces mots qui divisent, accusent et blessent, ne sont pas dignes de la fonction présidentielle censée garantir les libertés fondamentales, notamment le droit syndical.

Mais au-delà, avec ce comportement, M. Sarkozy parachève sa véritable méthode à l’égard des partenaires sociaux : lécher, lâcher, lyncher.

Après les avoir léchés en organisant des soi-disant grandes messes sociales, puis les avoir lâchés en proposant un référendum sur les droits des chômeurs pour court-circuiter les syndicats, voilà maintenant qu’il les lynche en rendant les « corps intermédiaires » responsables de tous les maux, en accusant hier la CGT de « faire de la politique » et en reprochant ce matin à la CFDT d’avoir trahi la confiance des salariés.

Ces derniers mois, malgré la crise et la morsure des plans de licenciements, les organisations syndicales ont manifesté beaucoup de maturité, de sang froid et d’ouverture. Pourtant, M. Sarkozy n’a cessé de les pointer du doigt pour des raisons de petite tactique électorale.

Ce comportement confirme la véritable nature politique de M. Sarkozy. Pourquoi le président du fric qu’il est accorderait-il de l’importance aux représentants des salariés ?

Mots-clés: